Le réseau de la Sociale

Édito
Alors que le gouvernement s’active autour du problème immédiat du pouvoir d’achat tout en contournant grossièrement la réponse essentielle par les salaires, ses membres distillent les contours des réformes à venir et confirment ainsi un agenda de casse sociale à l’automne.
Assurance chômage, réforme des retraites, réforme du système de santé et des urgences, gestion de la pauvreté et RSA, l’ensemble des secteurs de la protection sociale sont amenés
à faire l’objet d’attaques importantes de la part du gouvernement. Ces réformes
sont encore et toujours menées au nom de grands objectifs de politiques économiques – plein emploi, compétitivité, plus grande efficacité de la dépense publique – qui, à première vue, peuvent sembler louables, mais qui, dans les faits, servent le capital et justifient l’austérité
sociale et l’austérité pour les services publics…